L’éventail flamenco


abanico1

Nous sommes certains qu’en tant qu’amateur de flamenco vous avez remarqué qu’il existe de nombreux éléments et accessoires dans cette discipline. L’éventail est un autre élément phare de la scène flamenco.

Tout comme le mantón, l’éventail flamenco tire son origine du continent asiatique, plus précisément de la Chine et du Japon, vers le milieu du VIIe siècle. Mais ce n’est pas avant le XVe siècle qu’il atteint le continent européen à travers les commerçants portugais qui avaient accès au marché oriental. Avec le temps, il est arrivé en Espagne où il a été rapidement adopté, principalement dans le sud en raison du climat de la région. L’éventail était considéré comme rare et cher, et il fut d’abord utilisé par les dames de la haute société, puis avec le temps, il est devenu plus populaire et on lui a même attribué un langage de séduction.

abanico2

Cet instrument a des ascendances égyptiennes, mais son aspect était différent. Savez-vous comment il en est arrivé à avoir la forme actuelle ? Une légende japonaise raconte ce qui suit :

Lors d’une nuit chaude, dans le foyer d’un humble artisan d’éventails, une chauve-souris, qui était entrée par la fenêtre est allée s’écraser contre la flamme d’une chandelle alors que l’homme essayait de la faire fuir, pressé par son épouse effrayée. Le lendemain, la curiosité de l’artisan l’a poussé à imiter les membranes pliantes des ailes de la chauve-souris pour élaborer un éventail.

Mais revenons à notre sujet : la façon dont l’éventail est utilisé dans le monde du flamenco.

Ici, l’éventail flamenco est composé de baguettes qui se rassemblent sur la partie inférieure de la feuille, en tissu ou en papier, décorée avec divers motifs, réalistes ou décoratifs, dont le choix dépendra des préférences de chacun.

Son acceptation fut telle, qu’au XIXe siècle la Real Fábrica de Abanicos (manufacture royale d’éventails) fut créée afin de les perfectionner.

Avec l’utilisation de l’éventail, les bailaoras apportent de la grâce et du style au flamenco. C’est pour cela qu’elles l’emploient fréquemment. Mais pourquoi cet accessoire s’est-il fait une place au sein du flamenco ? La réponse se trouve peut-être dans ce langage singulier qu’on lui attribue.

Par exemple, si une dame voulait montrer qu’elle était célibataire, elle agitait lentement l’éventail sur sa poitrine, mais si elle souhaitait exprimer le contraire, elle le faisait plus rapidement. Le refermer brusquement voulait clairement dire « je te déteste » alors que l’appuyer sur le cœur signifiait « je t’aime ». Nous savons tous que le flamenco, c’est de la musique et de la danse qui transmettent une infinité d’émotions dans un langage singulier ; l’éventail est un instrument indispensable pour pouvoir exprimer toute cette énergie.

Le flamenco est une danse sensuelle, gracieuse et élégante, c’est pourquoi il est logique d’y incorporer cet instrument pour renforcer la féerie et le charme que ses mouvements inspirent. Tout comme l’a déclaré l’écrivain anglais Joseph Addison : « Les hommes ont des épées, les femmes ont des éventails, et l’éventail est probablement une arme tout aussi efficace ».