Les bâtons « los palos » du flamenco

barcelona flamenco 7

Le flamenco est l’une des représentations artistiques les plus passionnées et les plus intéressantes de la musique culturelle. Une association parfaite entre la musique et la danse, où la musique fait partie de l’expression d’un tout, en conservant un son unique face à d’autres manifestations folkloriques et artistiques, et où la danse constitue la façon la plus claire de définir un langage corporel sous plusieurs aspects. L’ouïe et le caractère s’y développent bien plus que dans n’importe quelle autre représentation de danse.

Le flamenco étant une forme d’expression si complexe, il est logique de penser qu’en l’étudiant plus en profondeur, on puisse trouver des branches ou des ramifications connues sous le nom de palos, qui permettent de classifier le flamenco et de présenter des différences essentielles quant au son et à la danse.

Pour commencer la distinction entre chaque courant, il faut éclaircir qu’il existe des palos à métrique fixe et des palos à métrique libre. Très similaire à la poésie par certains aspects de sa composition, le flamenco fait la différence entre les palos plus flexibles à la création et les autres qui restent dans leur forme classique, c’est à dire les plus populaires.

barcelona flamenco 12

Parmi les palos à métrique fixe, on peut trouver des variations de rythme comme les palos homogènes, par exemple, qui comprennent une structure élémentaire et basique représentés par les tanguillos, les tangos et les fandangos. Pour ce qui est des palos à rythme régulier, on peut trouver un sous-groupe composé par tous les palosà 12 temps, c’est à dire la soleá, la seguiriya, la bulería ou l’alegría pour en citer quelques-uns.

Quant aux palos à métrique libre, on peut y trouver les fandangos naturels où le cantaor est libre de marquer son propre rythme, ce qui donne lieu à l’improvisation si besoin.

Au sein de ce groupe, on distingue aussi le palo de la malagueña flamenca qui, comme son nom l’indique, permet de faire la différence entre les chants à danse représentatifs et ceux au rythme de la mandoline.

De son côté, à Grenade on peut observer l’apparition de palos appelés granaína et media granaína qui ne sont autres qu’un type de chant qui surgit du mélange du flamenco avec certains fandangos de Grenade. Et finalement, il y a les chants du levant, un groupe composé du fandango minero, de la murciana, la levántica, la minera et la taranta.

barcelona flamenco 5

La passion pour le flamenco peut aller de l’assistance à un spectacle en tant que public, jusqu’à faire partie d’un groupe ou développer le langage corporel qui représente le rythme et la musicalité de cette musique espagnole hors du commun.

Dans tous les cas, l’étude de sa structure est très appréciée par les admirateurs et les artistes qui cherchent à connaître comment ce chef-d’œuvre se danse en même temps qu’il s’écoute. Une expression artistique de cette envergure ne pouvait pas avoir une structure simple et superficielle. Comme on peut le voir, il existe de nombreux styles et variations pour notre plus grand plaisir.