Les structures du flamenco, Les Bulerías

Les bulerías sont les structures du flamenco les plus typiques de la région de Xéres. Ce chant flamenco, qui a un rythme très joyeux et s’accompagne normalement de palmas, s’est implanté au cours de la fin du XXe siècle comme l’un des styles les plus populaires parmi les amateurs de flamenco et le public en général.

Mais cette implantation a pris du temps. D’ailleurs, au début il n’était même pas considéré comme un style de flamenco et s’est fait appeler chufla (plaisanterie) car c’était la partie la moins importante du répertoire de chant, de guitare et de danse.

Bailaores bailando "Las Bulerías" en el Palau de la Música Catalana

Bailaores bailando « Las Bulerías » en el Palau de la Música Catalana

Les bulerías sont des structures animées, festive et joyeuses du flamenco. On les distingue par leur rythme rapide et le roulement de tambour, qui y est plus présent que dans d’autre chants, le jaleo et les palmas. C’est généralement la danse qui culmine toutes les fêtes de flamenco, au cours de laquelle un demi-cercle se forme, et un par un, les danseurs se placent au centre pour danser une partie du morceau musical.

Les bulerías sont une structure musicale qui provient de la soleá ; c’est « Loco Mateo » le premier interprète de bulerías qui terminait ainsi ses soleás. Elles ont des caractéristiques très particulières, parmi lesquelles on trouve l’animation. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle ainsi, car son nom fait référence au bruit, au raffut et au vacarme.

X
Send this to a friend