Les castagnettes sont un instrument de percussion représentatif de la musique espagnole flamenco, qui présente un son différent des autres instruments et qui, avec la guitare espagnole classique ou flamenco, font partie du folklore et de la culture de ce pays.

Les castagnettes ont été créées il y a plus de 3 000 ans. On attribue leur invention aux Phéniciens qui ont élaboré les premières castagnettes en bois commun. Grâce au commerce, elles se sont répandues tout autour de la Méditerranée et leur présence est plus importante dans certains pays comme la Croatie ou l’Italie. Cependant, c’est l’Espagne qui a accueilli les castagnettes au sein de sa culture pour leur donner l’importance et la place qu’elles ont aujourd’hui, surtout dans la musique flamenco.

Mais bien avant d’être utilisées pour le flamenco, les castagnettes avaient déjà leur place dans la musique classique. Santiago de Murcia, guitariste et compositeur espagnol parmi les plus importants du baroque, composait des entractes satiriques appelés « jácaras » où les castagnettes jouaient un rôle fondamental. La technique de composition de cet auteur était la variation : un thème était répété tout au long de l’œuvre avec plusieurs changements. Il a ainsi réussi à créer d’intéressants fandangos en 1730 dans lesquels se distinguaient la guitare classique et, bien sûr, les castagnettes.

Bocherini, compositeur et violoncelliste d’origine italienne, a composé en 1798 une œuvre pour l’infant Luis Borbón y Farnesio où les castagnettes jouaient un rôle principal. De son côté, Richard Wagner, compositeur allemand, a produit vers 1845 un opéra intitulé Tannhauser, dans lequel on pouvait apprécier le son des castagnettes à Venusberg.

Au cours du XXe siècle, le compositeur et maestro Joaquín Rodrigo a composé son œuvre intitulée Dos Danzas Españoles pour Lucero Tena. Ces morceaux ont été spécialement crées pour castagnettes et orchestre, et ils ont été joués lors de la première au théâtre Pérez Galdós en 1966. Mais comment les castagnettes sont-elles passées d’un simple instrument musical à l’accompagnement d’une danseuse de flamenco ?

Au milieu du XIXe siècle la Escuela de Bolera de Baile a été créée. On y formait les meilleures danseuses qui seraient présentées dans des théâtres espagnols et qui parcourraient l’Europe, spécialement Paris, en France. Le principal atout de cette école était l’utilisation des castagnettes comme accompagnement de la danse qui se mettait l’accent sur le mouvement des bras. Cette technique n’est pas exclusive de la Escuela Bolera, elle appartient aussi au flamenco et fait partie des similarités entre ces deux expressions scéniques.

Ainsi, les castagnettes sont un élément représentatif du flamenco, mais elles sont aussi utilisées dans d’autres formes de danses folkloriques espagnoles. D’ailleurs, elles font aussi partie du folklore portugais et d’autres pays d’Amérique latine. Finalement, les castagnettes représentent un accompagnement important de la danse et de la structure rythmique de nombreuses compositions musicales. C’est un instrument à percussion des plus intéressants et anciens qui a survécu au fil du temps jusqu’à devenir le symbole d’une culture et principalement du flamenco en Espagne.